Votre financement

Le Monde de l’Investisseur

Dans le cas des prêts bancaires à l’accession, la part de la production à 25 ans et plus s’est ainsi établie à :

%

en février 2019 (71.9 % à 20 ans et plus) ; Rachat de crédit ou nouveau crédit, nous vous mâchons le travail gratuitement.

Que vous soyez primo-accédant ou investisseur locatif, en achetant dans le neuf, vous pouvez bénéficier de dispositifs d’aide avantageux. Depuis le début de l’année, les taux de crédit affichent toujours des niveaux extrêmement bas, et ce malgré une légère progression fin 2017. Si 2018 était alors annoncée comme l’année de la remontée des taux immobiliers, ils sont pourtant restés bas jusqu’au printemps 2018 et ont même baissé en mai. Cet été, ils pourraient rester stables.

Actuellement, les taux immobiliers ne dépassent pas 2% sur toutes les durées d’emprunt confondues. Une aubaine pour les particuliers qui ont un bien en vue.

Quel que soit votre projet immobilier, achat de votre résidence principale ou secondaire, investissement locatif ou encore renégociation de crédit, VES en tant que courtier vous accompagne pour trouver la meilleure proposition bancaire.

Le prêt à taux zéro plus

Le prêt à taux zéro plus est un prêt sans intérêt qui permet de financer la construction ou l’acquisition d’un logement neuf, avec ou sans travaux. Son pendant dans l’ancien ne peut en effet s’appliquer que si vous réalisez des travaux très importants et surtout ne concerne qu’un nombre limité d’agglomérations.

On ignore souvent que l’achat d’un logement neuf n’est pas soumis aux droits de mutation comme un logement ancien, mais “seulement” à la TVA immobilière au taux de 20 %. Notons par ailleurs que certains dispositifs, depuis le 1er janvier 2014, peuvent vous faire bénéficier d’une TVA réduite à un taux de 5,5 %. Pour en bénéficier, il vous faut faire l’acquisition d’un bien situé au sein d’un rayon de 300 m autour d’une zone ANRU – soit une zone en pénurie de logements. Un taux de 10 % peut également s’appliquer en cas d’acquisition de logement dit “intermédiaire”, situé dans les zones éligibles au dispositif Pinel.

Quelques points de vigilance à garder à l’esprit

Les conditions générales et particulières figurant sur votre offre de crédit immobilier mentionneront notamment :

  • le taux de base effectif global contracté
  • la nature du taux de base : fixe, variable (cape éventuel)
  • les conditions de remboursement anticipé (total et/ou partiel)
  • les conditions éventuelles de variabilité des mensualités de remboursement (allongement/diminution de la mensualité/durée)
  • la nature de la garantie apportée : personnelle (nantissement, etc), notariée (hypothèque ou privilège de prêteur de deniers – PPD) et/ou solidaire (type Crédit Logement).

En 2017, moins de 1 prêt pour 1.000 est souscrit à taux variable dans l’hexagone contre environ 6 % en 2013 et plus de 20 % en 2004, avant la crise des subprimes.

Les candidats à l’acquisition peuvent également profiter de types de prêt adaptés à leur situation.

Les prêt à taux zéro – PTZ

Accordé sous conditions de ressources, le PTZ est un dispositif destiné à aider les primo-accédants à financer leur résidence principale à un taux nominal de 0 % sur une durée maximum de 25 ans.

Au-delà du taux, son autre atout réside dans la possibilité de bénéficier d’un différé de remboursement de 5 à 15 ans.

Les acquéreurs Parisiens peuvent également solliciter le prêt Paris Logement 0 % – PPL 0 %, cumulable avec le PTZ « national » selon des conditions similaires jusqu’à un montant de 39.600 €.

Le prêt-relais

Encore moins connu, le prêt relais est un type d’emprunt adapté aux cas d’achat-revente.

Indiqué pour financer par anticipation un bien en attente de la vente d’un autre sous un délai maximal de 1 à 2 ans, il permet notamment de ne pas se séparer d’une épargne peu liquide alors qu’on dispose d’un patrimoine foncier préexistant.

L’assurance emprunteur, des conditions à ne pas négliger

Souvent négligée, l’assurance emprunteur a pourtant vu ses modalités contractuelles régulièrement assouplies, permettant désormais à l’assuré de mettre en concurrence les différents assureurs.

L’emprunteur est notamment libre, depuis la loi Lagarde de septembre 2010, d’opter pour une autre couverture que celle (dite « groupe ») généralement proposée par l’établissement financier, pour peu que ce dernier l’accepte

Il s’agit donc d’un point de négociation important si l’emprunteur bénéficie de garanties équivalentes à moindre prix à l’extérieur.

De plus, l’emprunteur bénéficiera de la possibilité de résilier l’assurance liée à son emprunt annuellement à compter du 1er janvier 2018 pour tout contrat signé depuis le 1er mars 2017 à chaque date anniversaire.

 

 

 

 

Comparez votre besoin
en quelques clics !

COMPAREZ

toutes nos offres

SÉLECTIONNEZ

le contrat le plus adapté

ACCOMPAGNEZ

par nos experts

 

DEVIS 100% gratuit
Nous CONTACTER

PARRAINAGE